Une introduction philosophique au copyleft

Les droits intellectuels ont pris une importance croissante ces dernières années, au point de devenir un enjeu majeur dans notre monde numérique. Face à la marchandisation à outrance et à la perte de sens des mécanismes juridiques des droits intellectuels, les auteurs ont créé des formes de résistance. L’objectif étant généralement de permettre une diffusion sans entrave des œuvres en usant d’une astuce juridique – la licence – et d’un concept philosophique – le copyleft.

Le copyleft est la possibilité donnée par un auteur (un artiste, un informaticien, ou quiconque produit un travail soumis au droit d’auteur) d’utiliser, copier, étudier, modifier et distribuer son œuvre à l’utilisateur, avec la restriction que celui-ci devra laisser l’œuvre sous les mêmes conditions d’utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues.

Mon texte, issu de mon mémoire de fin d’études en philosophie, démontre qu’il s’agit d’un concept s’inscrivant dans l’histoire des idées. Il est à la suite des «Lumières» et nous arrive par le pragmatisme américain et les communautés scientifiques. La force du concept et la raison pour laquelle il est sorti de la sphère scientifique et informatique en particulier sont son profond ancrage dans le libéralisme philosophique.

Mon texte est une introduction philosophique au copyleft. Une introduction où il envisage différents points de vue pour comprendre et appréhender le copyleft, la principale étant l’angle philosophique. Néanmoins, un soin tout particulier a été porté à la lisibilité du texte. Nul besoin d’être philosophe ou juriste pour le lire.

Téléchargez Une introduction philosophique au copyleft au format PDF (524 Ko).

One thought on “Une introduction philosophique au copyleft

Comments are closed.